Principes et Valeurs de la Coopération Agricole
LES PRINCIPES ET VALEURS DE LA COOPERATION AGRICOLE
Les principes de la coopération agricole

Les coopératives sont gouvernées par des principes de fonctionnement qui les différencient clairement des sociétés commerciales :

  • L'Exclusivisme
  • L'A-capitalisme
  • Une gestion démocratique


> L'exclusivisme

Quel que soit l’objet de la société coopérative agricole, elle ne peut, en principe, traiter d’opérations qu’avec leurs associés qui, de leur côté, ont l'obligation d'utiliser les services de la société coopérative agricole selon l'engagement d'activité prévu dans les statuts


> L'A-capitalisme

Le résultat peut être redistribué, s’il est positif, aux adhérents, sous la forme de ristournes.

Le résultat est également affecté aux réserves obligatoires mais peut également servir de réserves facultatives.

Enfin, l’a-capitalisme se caractérise également par l’indisponibilité des réserves.


> Une gestion démocratique

« Un homme, une voix » quelle que soit la part de capital social détenue par le coopérateur, celui-ci ne dispose que d’une seule voix.

Les associés sont égaux entre eux, en ce qui concerne l’exercice de leur droit de vote ainsi que tous les autres droits relatifs à la gestion de la société.

Les valeurs sociales de la coopération agricole

La décision de recourir à la forme coopérative est le reflet d’un système de valeurs. La solidarité, la démocratie, l’égalité, l’équité, la transparence et la proximité sont des valeurs qui distinguent les coopératives des autres entreprises.

La coopération est plus qu’une simple forme d’entreprise, c’est aussi une philosophie d’affaires.

  • La solidarité
  • La proximité
  • L' équité
  • La démocratie


> La solidarité

S’organiser en entreprise coopérative, c’est associer des personnes, des entrepreneurs, à la fois clients, fournisseurs et associés, qui mettent en commun leurs moyens, s’obligent les uns aux autres, assument collectivement leur responsabilité pour assurer leur pérennité.

C’est dans cette solidarité quotidienne que réside le sens de l’association coopérative.


> La proximité

Toutes les coopératives sont ancrées dans les bassins de production agricole de leurs sociétaires (circonscription territoriale).

Elles ne sont pas délocalisables.

En organisant les débouchés des agricultures régionales, elles fixent sur leurs territoires des activités porteuses de valeur ajoutée et d’emplois directs et induits.


> L' équité

La répartition des contributions et le partage des résultats se font au prorata des apports effectués par chacun des membres et non selon le capital investi.

La différenciation équitable des adhérents est nécessaire pour que chaque agriculteur retrouve dans la coopérative le résultat de son engagement et de sa propre performance.


> La démocratie

Egalité des membres dans l’exercice du pouvoir : les sociétaires des entreprises coopératives participent à la prise de décision selon le principe « un homme = une voix », quel que soit le capital apporté.

Ce n’est pas l’argent qui est la finalité des décisions, mais les besoins des membres.

POUR EN SAVOIR PLUS

Grands Principes Juridiques