LES COOPERATIVES FORESTIERES EN MIDI-PYRENEES
Midi-Pyrénées, 3ème place nationale en surface de forêt


En 2010, la forêt occupait en Midi-Pyrénées plus du quart du territoire avec 1,3 millions ha, plaçant ainsi la région à la 3ème place nationale en surface de forêt.

La forêt domaniale (forêt faisant partie du domaine privé de l’Etat) ou communale soumise au régime forestier, représente 18% de la surface forestière. Les forêts privées représentent 82% des terrains boisés et sont fortement morcelées entre 350 000 propriétaires privés.



Midi-Pyrénées est la 2nde région productrice de feuillus en France (84% de sa surface) et la 10ème pour les bois résineux. Les essences les plus représentées sont le chêne (53% de la surface boisée), le hêtre (13%) et le châtaignier (9%).

La récolte annuelle, comprenant le bois de chauffage, s’est élevée à 3,4 millions de m3 en 2010.

La production régionale reste toutefois modeste puisque Midi-Pyrénées occupe le 5ème rang national au niveau de la collecte de bois commercialisé, soit 1,5 millions de m3 (47% de bois d’œuvre, 38% de bois d’industrie et 15% de bois de feu).

La filière bois de Midi-Pyrénées comptabilise au total plus de 3 400 établissements et 16 800 salariés.

Le Meuble
Midi-Pyrénées, spécialisée dans l’ameublement avec 1103 établissements, employant 22,4% des effectifs de la filière.

Industrie Papetière
43 établissements, employant 1083 salariés. Principaux établissements : Fibre Excellence (pâte à papier), la SNC St Girons Industrie (papier et carton), Capitole Carton (carton ondulé)

Le Bois dans la construction
Principal employeur de la filière bois régionale (40% des emplois du secteur)

La part de la coopération dans la filière bois et forêt

Les coopératives forestières apparaissent comme de formidables outils pour le développement économique de la forêt. Elles assurent le regroupement économique de sylviculteurs, producteurs forestiers, réunis pour la gestion et l’exploitation dynamique de leurs forêts.

Ces organisations de regroupement économique constituent ainsi une solution souple au fort morcellement de la forêt privée. Leur rôle en matière de gestion et de commercialisation des bois est primordial.

Les coopératives forestières valorisent le patrimoine forestier régional sur le plan économique et environnemental. 

Leurs missions sont:
Cultiver et améliorer la forêt conseils, diagnostics expertises, travaux, suivis techniques
Gérer et exploiter la ressource forestière coupes conformes aux plans de gestion, organisation rationnelle des travaux, recours à des entreprises professionnelles…

En 2012, la région Midi-Pyrénées comptait :

3 coopératives forestières réparties sur l’ensemble du territoire régional : COFOGAR (31) - FORESTARN (81) - SYLVA BOIS (12)

et 2 unions de coopératives : UCOPAC (46) regroupant COFOGAR (31) et UNISYLVA (87) - ALLIANCE FORET BOIS (33) regroupant les coopératives COFOGAR (31), FORESTARN (81) et CAFSA (33) depuis janvier 2012

L’activité du nouveau groupe ALLIANCE FORET BOIS est déployée sur les régions Aquitaine, Poitou-Charentes, Limousin, Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon. Il représentera 80% des surfaces boisées et 60% des volumes de bois commercialisés par la coopération forestière française. Il devient le premier groupe coopératif forestier français, regroupant près de 44 000 adhérents et 500 salariés.

Le chiffre d'affaires des coopératives forestières régionales est de 52 millions d’€. Elles regroupent 15 000 adhérents sylviculteurs, pour 185 000 ha de forêt et emploient 130 salariés.
Les coopératives forestières réalisent 35% du volume régional de bois

Zoom

Les coopératives de l'aval

Afin de conforter les débouchés de leurs adhérents, plusieurs coopératives ont choisi d’investir, aux côtés d’industriels, dans des outils d’aval.

C’est notamment le cas en Aveyron et dans le Tarn où SYLVA BOIS (12), FORESTARN (81) et COFOGAR (31) ont investi en 2007 dans des scieries de résineux et de feuillus. La seule scierie de Brassac dans le Tarn, dans laquelle les coopératives sont majoritaires, consomme plus de 100 000m3 de bois/an.

Dans l’Aude, la reprise par COFOGAR (31) et un industriel Catalan de la scierie de Barguès Bois a permis le maintien d’une autre scierie de résineux sur le massif pyrénéen.

COFOGAR (31) a par ailleurs conforté sa scierie Girondine COMPTOIR DES BOIS DU SUD (33) qui valorise des bois des massifs landais et gersois.

Dans le lot, COFOGAR (31) a également soutenu son unité locale de production de piquets de clôture, issus de châtaigniers et d’acacias, et de bois de chauffage en provenance des taillis de chêne lotois. Cette unité de transformation est détenue dans le cadre de l’union des coopératives UCOPAC (46).

SYLVA BOIS (12) est actionnaire majoritaire dans 2 scieries : BOIS DU ROUERGUE (12), spécialisée dans le résineux et BOIS DU SEGALA (12), une scierie feuillue et possède aujourd'hui une dizaine de participations dans des entreprises de la filière des départements du Tarn, de l'Hérault et de l'Aveyron.
Ces participations touchent l'amont de la filière (entreprises de sylviculture dans le Tarn et de travaux forestiers MFHL dans l'Hérault par exemple ...) et l'aval (SPC scierie de palettes à Camares, Brassac Industries, USIBOIS, fabricant de charpente dans l'Aveyron).

Le Bois Energie et PEFC

Enfin, les coopératives forestières de Midi-Pyrénées s’engagent activement sur les marchés émergents du bois énergie où elles multiplient les initiatives en matière de production (plaquettes forestières), de logistique (plateformes énergie), d’action commerciale (plaquettes, bois de récupération, granulés de bois..) et de construction de réseaux de collaboration avec les acteurs de l’énergie.

Le développement du marché « biomasse énergie » renforce ainsi les synergies et partenariats entre les structures de la filière. A titre d’exemple, COFOGAR (31) alimente l’hôpital de Périgueux et les locaux de la chaîne d’assemblage de l’A350 sur le site d’Airbus à Toulouse.

Sur les marchés traditionnels de bois, leur volonté est de répondre aux attentes des consommateurs en développant fortement le bois certifié « Gestion durable PEFC ».
A ce jour, 20% des surfaces de Midi-Pyrénées sont certifiées et les coopératives forestières de Midi-Pyrénées et 4 de leurs filiales ont obtenu cette certification.

Apposée sur un produit à base de bois, la marque PEFC atteste de l’engagement du propriétaire forestier et de l’entreprise à mettre en œuvre des pratiques de gestion forestière durable. Elle assure également le respect de standards écologiques, économiques, sociaux et éthiques dans la mise en œuvre de ces pratiques.



Sources: COOP DE FRANCE Midi-Pyrénées,
MIDI-PYRENEES BOIS, CESR"La filière bois en Midi-Pyrénées", CRCI 
Crédits photo: COOP DE FRANCE